Muriel Gerkens, administratrice Ecolo d’Enodia a exprimé sa colère vis-à-vis du CA et du management de Nethys lors du CA mixte Enodia-Nethys convoqué en urgence ce samedi 14 septembre.

« En effet, alors que le 11 septembre dernier, il y a donc 3 jours !!, le CA d’Enodia s’organisait en vue de mettre en place un monitoring et une vérification du respect des procédures juridiques et financière dans les opérations de restructuration du périmètre de Nethys et de la vente de ses activités concurrentielles, du respect de l’intérêt des communes et de l’emploi, nous apprenons par la presse ce 13 septembre que des accords de vente de VOO au fonds d’investissement américain Providence avaient été conclus en mai et que la date limite de confirmation de cette vente est le 24 octobre prochain ! » s’indigne Muriel Gerkens.

Or, toute vente d’une filiale ou sous-filiale d’une intercommunale doit disposer d’un avis conforme positif du CA de cette intercommunale et cette demande d’avis conforme n’était pas encore parvenue au CA d’Enodia.

Il a donc été demandé au CA de Nethys de fournir les informations relatives à la réorganisation des activités concurrentielles, procédures, méthodes, valorisation, emploi, respect des règles de gouvernance,… Ces informations devront être vérifiées par des experts externes afin que le CA d’Enodia puisse se positionner en connaissance de cause dans les prochaines semaines via la procédure des demandes d’avis conforme.

Les 2 administrateurs Ecolo d’Enodia, Muriel Gerkens et Julien Vandeburie, rappellent également régulièrement que le timing de restructuration doit être respecté: réorganisation du périmètre, changement du management, consultation des communes et provinces sur la dévolution des bénéfices issus de ces opérations, soit d’ici fin 2019 et ce dans le respect des règles décrétales.

« Mais aujourd’hui, lundi 16 septembre, force est de constater que les administrateurs et administratrices d’Enodia sont dans l’incapacité de maîtriser les opérations menées par le CA de Nethys et de vérifier comment les intérêts des actionnaires publics, communes et province seront respectés », ajoutent Muriel Gerkens et Julien Vandeburie. « Nous demandons dès lors que le gouvernement wallon entame dès à présent les procédures pour envoyer un commissaire du gouvernement et nous demandons au CA d’Enodia de se joindre à cette demande. »

Enfin, une AG d’Enodia doit avoir lieu pour permettre aux actionnaires publics de se prononcer sur la destination des bénéfices issus des opérations de vente d’actifs de Nethys. Au vu de la manière dont les choses se passent, les administrateurs Ecolo demandent également que le CA d’Enodia invite les communes à une AG extraordinaire le plus rapidement possible, afin de leur donner les informations nécessaires et ainsi leur permettre de se positionner anticipativement à la conclusion des opérations de vente d’actifs de Nethys.

Share This