Ecolo Verviers souhaite faire part de sa plus grande indignation par rapport aux dernières informations en lien avec les mandats dérivés chez Enodia et maintenant Luminus de la Bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion. Les dossiers communaux sont en péril si la Bourgmestre ne consacre pas toute son attention et son énergie à la relève de Verviers.

Afin d’expliquer notre indignation, procédons à un rappel des faits :

En décembre 2018, suite à de nombreuses critiques envers le cumul de Muriel Targnion en tant que Bourgmestre et députée à la Fédération Wallonie-Bruxelles, celle-ci décide finalement de démissionner de son mandat de députée … précisément pour prendre la présidence d’Enodia (ex-Publifin). Notre conseillère Nezha Darraji avait dénoncé ce choix au conseil communal du 17 décembre 2018[1] et la mise en péril des dossiers communaux.

En janvier 2019, la majorité PS-MR-Nouveau Verviers présente sa Déclaration de Politique Communale (DPC) dans laquelle nous pouvons lire :

“Nous le constatons tous les jours, le décalage entre les citoyens et les sphères politiques se creusent de plus en plus. Pour contrer ce phénomène et se réconcilier avec leurs administrés, les autorités politiques doivent pouvoir faire leur autocritique et réinventer leurs modes de fonctionnement afin que ceux-ci correspondent aux attentes des électeurs qui leur ont donné leur mandat.”

Le 26 avril 2019, Muriel Targnion, après une absence sous certificat médical depuis février 2019 pour tous ses mandats politiques, fait le choix de participer à au moins deux réunions d’Enodia d’abord (et non à la ville de Verviers), en annonçant par voie de communiqué un retour en douceur[2]. Elle ira jusqu’à dire :

« Je prends le temps de réfléchir à d’autres choses, à d’autres méthodes de travail à mettre en place dans le futur. (…) Je me dis que je ne vais pas pouvoir continuer selon le même schéma. »[3].

Elle reprendra effectivement ses fonctions de Bourgmestre officiellement début juin 2019, cette période coïncidant avec celles des discussions sur les mandats de différentes intercommunales.

Le 5 juillet 2019, le journal Le Soir révèle que Muriel Targnion devient « conseillère chez Luminus » pour 30.000 €/an sans véritable expérience dans le marché du gaz et de l’électricité[4] et puis quelques jours plus tard, nous apprenons qu’elle avait aussi demandé fin 2018 ses indemnités de sortie en tant que députée au Parlement pour un montant de 180.000€. Finalement, à l’issue de ces multiples polémiques, les Vervétois.es sont légitimement choqué.e.s. Ecolo aussi.

En ce début de mandature, Enodia apparaît ainsi de manière récurrente et insistante pour influer sur le comportement de la Bourgmestre Muriel Targnion. Quelle en est la véritable raison ? Tout indique que Madame Targnion semble avoir un puissant attachement pour la tumultueuse intercommunale Enodia où elle aspire à développer des projets d’avenir, avec des conséquences négatives en termes de disponibilités pour Verviers. Pour Ecolo, Muriel Targnion doit choisir : (d’abord) Verviers ou son avenir.

Mais ce choix dépasse sa propre personne. Que s’est-il passé en huit mois pour que la Bourgmestre Targnion renie de la sorte les mots de sa Déclaration de Politique Communale ? Que s’est-il passé en huit mois pour que les autres partis de la majorité communale passent sous silence le non-respect de ces mêmes promesses faites aux Vervietois.es, notamment en matière de bonne gouvernance ?

Ecolo Verviers restera vigilant pour que les projets verviétois puissent avancer et se concrétiser au mieux.  Dans sa volonté de rester constructif, Ecolo Verviers demande officiellement à la Bourgmestre Targnion de donner vraiment la priorité à Verviers et invite la majorité verviétoise à relire attentivement sa Déclaration de Politique Communale pour (faire) respecter ses propres promesses.

Les conseillers communaux Ecolo Verviers, Hajib EL HAJJAJI, Jean-Sébastien MAHU, Nezha DARRAJI et Dany SMEETS

 

[1] Lire son intervention « Muriel Targnion chez Enodia, et Verviers dans tout ça ? », 17 décembre 2018 [2] Muriel Targnion de retour plus tôt que prévu, La Meuse Verviers, 26 avril 2019 [3] Muriel Targnion « Je reprends doucement le travail », L’Avenir Verviers, 26 avril 2019 [4] Muriel Targnion, la présidente de Publifin, obtient un mandat lucratif chez Luminus, Le Soir, 5 juillet 2019

Téléchargez notre communiqué de presse

Share This