Suite à la confirmation ce jeudi 17 mai 2019 par l’Échevin des Sports Malik BEN ACHOUR, de l’utilisation du glyphosate sur le terrain de football de l’Entente stembertoise, Ecolo dénonce l’épandage en date du 30 avril 2019 d’un produit de type Roundup contenant du glyphosate et l’absence de mesures de sécurité.

Credit Photo : LaMeuseVerviers

Ecolo Verviers est profondément choqué tant par l’utilisation de ce produit chimique dangereux et cancérigène que par l’absence totale de précautions et d’informations aux riverains. Il s’agit d’un scandale sanitaire et écologique qui nécessite une réponse urgente et forte des autorités communales qui ne prennent pas la mesure de la gravité.

Ecolo a toujours été pour l’interdiction du glyphosate au niveau européen depuis des années.

Au-delà du constat du non-respect de la procédure dressée par l’Échevin, il n’y a pas eu de balisage de la zone 24h auparavant avec une information claire aux riverains. Ecolo demande une enquête sur le déroulement des opérations, une réunion d’information pour les citoyens et des sanctions pour les manquements constatés. Y a-t-il eu négligence de l’entreprise ?  Pouvait-elle selon le cahier des charges de la Ville de Verviers épandre ce produit toxique ? Quelles sont les responsabilités ?

Il en va de la sécurité et de la santé de nos concitoyens qui sont légitimement inquiets, en particulier pour nos enfants.

Cela fait plus de deux semaines que ce produit a été répandu et la réponse de l’Échevin est insuffisante. D’un point de vue sanitaire, beaucoup de personnes dans ce quartier populaire ont été potentiellement en contact avec ce produit dangereux : écoles à proximité, potager collectif, sport sur le terrain (foot, jogging), balade par les riverains avec leurs animaux de compagnie, voisinage… D’un point de vue écologique, une entreprise a pu disperser en journée du poison dans un espace accessible au public avec des conséquences nuisibles sur la qualité de vie, la santé, l’alimentation, les ressources naturelles (air, sol, eau) et la biodiversité !

Ecolo est convaincu que des alternatives moins dangereuses existent et auraient dû être privilégiées. Il est inacceptable que nos marchés publics laissent la possibilité à un entrepreneur d’utiliser ce produit chimique dangereux alors que des alternatives existent. Ou des sanctions doivent être prévues pour non-respect des règles. C’est pourquoi Ecolo introduira une motion pour faire de Verviers une ville sans glyphosate prochainement. Ce qui s’est produit est inacceptable et ne doit plus se reproduire.

Pour la locale Écolo Verviers, Hajib EL HAJJAJI – Chef de groupe
Share This