En cohérence avec notre vote sur le budget 2014, Ecolo votera «non» aux modifications budgétaires et ce même si nous nous réjouissons des investissements faits à l’extraordinaire, notamment aux niveaux des écoles (par exemples Carl Grün, Lambermont et Hougnes).

Quatre brèves remarques par rapport à l’ordinaire :

1. Vous signalez une économie de 271.518 € suite à une absence d’indexation. En réalité, ce n’est pas une surprise, puisque beaucoup de spécialistes avaient prévus que suite à la réduction à 6% de la TVA sur l’électricité à partir du 1/4/2014, la prochaine indexation aurait lieu au plus tôt en décembre 2014. C’était d’ailleurs un des arguments des défenseurs de cette mesure.

2. Pour ce qui concerne les dépenses de fonctionnement qui augmentent de 174.403 €, nous restons au contraire convaincus, qu’il y a moyen de faire des économies sur certaines dépenses de fonctionnement.

3. Pour la provision de 300.000 € de la zone de police, en section, l’échevin du budget nous a parlé de dépenses non budgétées. Pour notre part, nous avions estimé au moment du vote du budget que la zone de police était sous-financée. Nous ne sommes donc pas surpris des informations données par l’échevin.

4. Pour la provision de 150.000 € au CPAS, nous sommes vraiment partagés entre «respect et colère». Respect pour une majorité qui anticipe financièrement, même si c’est largement insuffisant, la grande catastrophe de 2015 pour les finances communales et celles des CPAS. Et surtout colère, vis-à-vis d’une majorité qui a accepté avec conviction, pour des raisons idéologiques, une réforme des allocations d’attente qui aura un coût financier incroyable pour la commune de Verviers. Et qui nous permettra très difficilement de faire d’autres politiques sociales, pourtant bien nécessaire, au CPAS et à l’échevinat de la cohésion sociale. Et que dire des politiques sociales que nous aurions pu développer dans le domaine du sport pour la jeunesse en général et pour les jeunes en difficultés en particulier. Et pourtant, le combat mené par d’autres majorités dont notamment des majorités «MR-CDH» ont payé, un peu, mais, c’est toujours ça :
– Exclusion de l’exclusion, dirons-nous cyniquement de certaines catégories de chômeurs.
– Augmentation de 5 % de la part de l’Etat fédéral dans le paiement des RIS.
– Compensations financières d’autres mesures concernant le chômage. Pour Verviers, c’est quand même une recette supplémentaire de 126.191 €.

Je vous remercie pour votre attention.

Share This