budgetIl est de tradition au niveau communal de voter les comptes que l’on soit dans la majorité ou dans l’opposition en les considérants comme un acte technique. Nous n’allons pas déroger à la tradition.

Nous nous contenterons donc de faire trois remarques :

1. Nous avons été étonnés de la différence de presque 1.400.000 € entre les recettes liées à l’impôt entre 2012 et 2013 alors qu’il n’y a pas eu de changement substantiel au niveau de l’impôt tant dans ses règles fédérales que verviétoises lors de ses deux années précises. L’explication nous a été donnée en section par le directeur financier. Si nous en parlons au Conseil, c’est parce que nous souhaitons en profiter pour remercier le travail réalisé pour ce compte par l’équipe du directeur financier et pour remercier Monsieur Fondeur pour toutes ces années passées au service de la Ville de Verviers donc au service de notre collectivité.

2. Nous estimons que les prélèvements de 2.385.000 € sur nos réserves financières donc sur notre épargne sont beaucoup trop importants en 2013.

3. Une dernière remarque très importante, c’est que nos taxes purement communales sont en diminution de 18.396,74 € avec une réduction de 186.226,91 € de redevances de stationnement. Je trouve capital de relever cette remarque car lorsque vous parlez avec les verviétois, la très grande majorité d’entre-eux pense que le nouveau plan de stationnement n’a été mis en place que pour renflouer les caisses communales alors qu’au départ un plan de stationnement doit être fait pour améliorer la mobilité. Je pense que nous devrions tous avoir le courage politique de dire aux verviétois que si le plan en question rapporte probablement beaucoup d’argent, ce n’est pas dans les caisses communales que cet argent arrive. Ce sont les mandataires verviétois qui ont une mauvaise image avec ce plan de stationnement mais ce n’est pas, jusqu’à présent, nos finances communales qui «retirent les marrons du feu».

Share This